GO GO TALES d’Abel Ferrara (2012)

GO-GO-TALES.jpg

Ray est à la tête d’un club de strip-tease depuis de nombreuses années. Mais les affaires vont mal et la propriétaire des lieux veut céder le bail à une enseigne de cosmétique. Quand il ne règle pas les tracas quotidiens de ses employés, Ray mise l’avenir de son établissement à la loterie…

LA VIE SOPORIFIQUE DES LOSERS

Réalisé en 2006 et présenté à Cannes en 2007, Go go tales a tardé à trouver le chemin des salles. Sorti aux Etats-Unis en janvier 2011, il n’arrive chez nous qu’un an plus tard et on finit par s’interroger sur l’utilité de cette sortie. Ici, Abel Ferrara explore le monde des losers avec ses joies, ses peines, ses doutes et son cirque de faux-semblants. Entre une propriétaire acariâtre, une strip-teaseuse enceinte, un cuistot obnubilé par ses hot-dogs bios et un comptable qui perd la tête, Ray (Willem Dafoe) est bien entouré. Le réalisateur suit son personnage dans sa routine de mec raté s’accrochant maladroitement à ses chimères. Gentiment pathétique, Ray voit son club comme un domaine familial où règne un joyeux désordre. Mais en tant que chef de tribu, il doit faire bouillir la marmite. Et au lieu de nourrir ses enfants (payer les strip-teaseuses), il dilapide l’argent en billets de loterie pour que le rêve continue. Problème : malgré des moments sympathiques, on se fiche complètement de cette histoire. Derrière ces petites vies de gens prodigieusement crétins, le film ne raconte rien et végète comme ses personnages dans des considérations stériles. Même avec un casting très éclectique (Bob Hoskins, Lou Doillon, Asia Argento, l’ex-Fugees Pras Michel, Riccardo Scarmacio), Go go tales ennuie à défaut d’amuser. Et toute cette brochette de caricatures a parfois le don d’exaspérer. Bien loin de la sécheresse d’un King of New York ou d’un Bad Lieutenant, ce film d’Abel Ferrara a pourtant l’atout de porter un regard tendre sur ces anti-héros qui bousillent leur vie. Mais l’hystérie sonore et le manque d’humour n’aident pas à rentrer dans le film.

Titre VO: Go go tales/ Pays : USA/ Durée : 1h45/ Distribué par Capricci Films/Sortie le 8 Février 2012

Publicités