LA COMTESSE de Julie Delpy (2010) Note : 9/10

1269149643_la-comtesse-delpy1.jpg
La comtesse aborde la troublante histoire d’Erzsébet Báthory. Vers la fin du XVIème siècle, cette
comtesse hongroise a vidé de leur sang une centaine de jeunes filles vierges afin de préserver sa jeunesse. Mais avant d’être un « vampire », Eszsébet est d’abord une femme avant-gardiste. Elle dirige seule l’armée de son défunt mari, gère son domaine et les prêts accordés au Roi. Elle vit également en plein jour une romance avec Istvan Thurzo (Daniel Brühl), un jeune noble de 18 ans son cadet. Elle noue aussi une relation intime avec Anna, sa confidente pratiquant la sorcellerie. Délaissée par son amant, elle court après une jeunesse qui lui échappe. Par un funeste hasard, elle découvre les bienfaits, réels ou fantasmés, du sang sur sa peau.

Cette femme blessée va peu à peu sombrer dans le macabre, poussée au crime par la cruauté des hommes. Erzsébet est à la fois bourreau et victime : bourreau des faibles femmes envers qui elle agit comme un homme et victime de la machination masculine. Finalement, elle niera jusqu’à la mort ses actes comme un ultime refus de vieillir.

La Comtesse est une fresque historique traitée avec sobriété et intelligence. Julie Delpy évite tous les poncifs du film d’auteur âpre et plombant. On ne s’ennuie jamais malgré une mise en scène austère. C’est une vraie réussite.

Publicités