CRAZY NIGHT de Shawn Levy (2010) Note : 7/10

 

 

Claire et Phil Foster ont une vie de famille bien tranquille dans leur maison du New Jersey. Elle est agent immobilier, lui conseiller financier et leurs journées sont rythmées par les petits  tracas du quotidien et l’éducation de leurs deux enfants. Pour échapper à la routine qui ronge déjà les couples de leur entourage, ils s’improvisent une sortie dans un restaurant branché de New York. Mais n’ayant pas réservé, ils se font refouler à l’entrée. Pour ne pas se gâcher la soirée, Phil décide de s’attribuer la réservation des Tripplehorns, un couple qui semble s’être désisté. Mais cette supercherie va se retourner contre les Foster lorsque deux malfrats décident de faire la peau à ceux qu’ils croient être les Tripplehorns…

Impossible de ne pas se fendre la poire avec le duo Steve Carrell-Tiney Fey aussi excellents en mariés désabusés qu’en détectives amateurs. Autant comédie romantique que film d’action, Crazy Night enchaîne les rebondissements à un rythmé effréné sans tomber dans le robinet à sketches. On ne s’ennuie jamais d’autant que les dialogues sont hilarants. Il y a bien sûr quelques scènes d’anthologie comme celles dans l’appartement de Mark Wahlberg ou au restaurant.  Au-delà de la comédie, le film évoque intelligemment l’usure du couple. Shawn Levy traite le sujet avec beaucoup de dérision et c’est plaisant. Même si certaines situations sont parfois trop loufoques, on en redemande. 

Publicités