MACHETE de Robert Rodriguez (2010) Note : 7/10

MACHETEA l’origine, c’était l’une des bandes-annonces loufoques du diptyque Grindhouse piloté par Quentin Tarantino et Robert Rodriguez. Tellement barrée qu’elle est devenue film. D’abord prévu uniquement en sortie DVD, Machete prend finalement le chemin des salles comme Boulevard de la mort et Planète Terreur, pour notre plus grand plaisir. Machete est le flic le plus redouté du Mexique. Refusant la corruption, il assiste impuissant à l’exécution de sa femme par Torrez, le parrain de la drogue local. Trois ans plus tard, notre adepte de la machette vit aux Etats-Unis de petits boulots clandestins. C’est alors qu’on lui propose d’assassiner John McLaughlin, un sénateur extrémiste qui combat l’immigration mexicaine. Mais Machete découvre vite qu’il est tombé dans un traquenard…

Avec ses allures de catcheur en semi-retraite et sa machette de compétition, Dany Trejo, nous régale de son impassibilité à toute épreuve. Machete est un héros à l’ancienne qui préfère l’action à la parlotte. Malgré les têtes coupées et les membres hachés menus, ce film comico-gore n’est pas dénué de réflexion. Il s’encre dans la réalité en évoquant le racisme, l’immigration et la manipulation politique. Ces sujets sont d’ailleurs traités avec beaucoup d’ironie par un Robert De Niro en sénateur facho et une Jessica Alba aussi mexicaine que ceux qu’elle traque. Le film est drôle et jouissif, notamment grâce au casting qui joue à fond la carte du dixième degré. Robert Rodriguez alterne les genres en passant du film d’action à la chronique sociale, du burlesque à l’érotisme. Après le zombiesque Planète Terreur, ce nouveau Grindhouse de Rodriguez est tout aussi jubilatoire. Espérons que ce ne soit pas le dernier.

 
Publicités