LE PRÉSIDENT d’Yves Jeuland (2010) Note : 6/10

LE PRESIDENT afficheLe président, c’est Georges Frêche, grande
gueule encombrante du PS. Entre ses propos sur les Harkis, les Noirs en équipe de France et « la tronche pas catholique » de Fabius, impossible d’oublier ce drôle de socialiste au
discours Lepeniste. Décédé en octobre dernier, l’homme avait su cultiver une image de provocateur aux dérapages plus ou moins contrôlés. Yves Jeuland l’a suivi pendant sa campagne de réélection à
la présidence du Conseil Régional du Languedoc- Roussillon.

Avec ce documentaire, on espérait percer à jour l’énigme Frêche. Qui se cachait derrière ce personnage haut en couleurs mais aux propos plus que douteux ? Nous n’en saurons rien car le
documentaire préfère exploiter la ficelle du showman. C’est donc un festival de coups d’éclats et de répliques mégalomaniaques qui vous attend. Devant une caméra ayant du mal à se faire oublier,
Georges Frêche chantonne, s’agite, machouille des post-it et se moque lourdement de ses adversaires. Autour de l’ancien maire de Montpellier, les conseillers en communication ont des airs de
Tontons Flingueurs. D’ailleurs, chaque dialogue ressemble à du Audiard. On rit lorsque les deux énergumènes tentent péniblement de limiter les bévues
de l’animal. Car Frêche adore les faire tourner en bourrique. Quand ses communicants lui donnent des directives écrites durant les interviews, le bonhomme leur balance les papiers au visage.
Quand ils planquent ses statuettes de Lénine et Mao, notre mammouth les ressort devant des journalistes médusés. Quel blagueur ce Georges ! Mais la politique dans tout ça ? Il n’en est
jamais question. Impossible de savoir comment se positionne réellement ce fan de Jaurès, Gandhi et De Gaulle, dont les déclarations embarrassent son parti. Pas non plus d’interview de ses proches
car sa femme et sa fille préfèrent fuir la caméra. Même s’il est parfois drôle, ce portrait reste un peu en surface. Yves Jeuland laisse son micro ouvert et attend que ça se passe. On n’est pas
loin du Strip-tease de France 3, mais la subtilité en moins.