I WISH I KNEW, HISTOIRE DE SHANGHAI de Jia Zhang Ke (2011) Note : 6/10

I wish I knewAvec ses récits passionnants mais confus,
I wish I knew ne m’a malheureusement pas emportée dans son tourbillon d’émotions. Une quinzaine de Chinois connus ou inconnus nous raconte le rapport
qu’ils entretiennent avec leur ville natale, Shanghai. Entre la guerre sino-japonaise, les révolutions politiques et culturelles ou la répression, les témoignages sont plus ou moins douloureux.
Ces moments de tristesse contenue sont entremêlés d’imageries de la vie quotidienne filmées avec un réalisme à la Eisenstein. Mais j’ai peiné à rester attentive tellement le chemin vers le
Shanghai d’aujourd’hui semblait tortueux. D’abord marqués par des évènements historiques cités sans aucune chronologie, les témoignages évoquent ensuite la ville par le prisme du cinéma et des
films qui ont suivi son évolution. Mais les trop nombreux intervenants ont fini par me perdre au gré des allers et retours temporels. Malgré la beauté de ce documentaire, difficile de suivre
quand on n’est pas familier de la culture chinoise.