PLAY A SONG FOR ME de Esmir Filho (2011)

Play a song for me

« Hey ! Mr Tambourine Man, play a song for me »… Dans une petite bourgade brésilienne, un adolescent de 16 ans navigue entre pensées suicidaires et amitiés virtuelles. Les chansons
de Bob Dylan accompagnent cette errance faite de rêveries sinistres et d’ennui…

 

Esmir Filho, cinéaste débutant originaire de Sao Paulo, explore les facettes les plus sombres de l’adolescence. Mais pour parler de ce mal-être, il choisit l’onirisme creux d’un néo-Rimbaud à la
mèche. « Mr Tambourine », comme il aime se nommer sur internet, se fascine pour une jeune suicidée qui continue à vivre à travers ses vidéos arty sur Youtube. Sous prétexte d’évocation
poétique, on se mange du plan fixe interminable, du flou artistique ridicule et des silences pénibles pour signifier la mort qui plane au dessus de ces ados hippies-fashion. Autant dire que tout
sonne faux : que ce soit Bob Dylan, cité comme caution rebelle, ou les plans d’un pont censés rappeler lourdement la tentation suicidaire. Esmir Filho ambitionnait de restituer le spleen
adolescent. Il se contente de filmer un gamin qui fait la gueule en fumant des pétards. Entre overdose d’effets stylistiques et clichés périmés, cet essai prétentieux n’est rien d’autre qu’un
sous-Gus Van Sant sans nuance, ni profondeur.

 

Titre VO : Os Famosos e os Duendes da Morte / Pays : Brésil / Durée : 1h41 / Distribué par Solaris Distribution
/Sortie le 25 mai 2011