BALADA TRISTE d’Alex de la Iglesia (2011)

BALADA-TRISTE.jpg

 

Sous Franco, un clown et sa troupe se voient réquisitionnés pour combattre l’ennemi. Emprisonné pour trahison, le saltimbanque lègue à son fils son désir de vengeance. Dans les années 70, le
garçon, devenu clown à son tour, tombe amoureux d’une acrobate. Mais la jeune femme est mariée à un autre clown connu pour son extrême violence…

 

UN FILM ? NON, UN CRACHAT MONUMENTAL ADRESSÉ AUX SPECTATEURS

 

Visiblement, Alex de la Iglesia en a gros sur la patate ! Entre l’Espagne franquiste et la désinvolture des années 70 face à l’Histoire, le cinéaste espagnol éprouve une vive colère envers
son pays. Pour l’exprimer, le réalisateur de Crimes à Oxford (si, si, c’est bien lui !) nous agresse violemment à coup de scènes gores, de
démesures filmiques et de génériques aux tonalités métalliques. Tout est volontairement outrancier, exagéré et indigeste dans ce film où des clowns tristes se disputent, le plus vulgairement
possible, les faveurs d’une acrobate. L’histoire sans queue ni tête accumule les rebondissements improbables : après avoir défiguré son rival, le clown s’échappe cul nu d’un hôpital, mange
une biche crue, puis devient le lévrier de Franco pendant une partie de chasse… Pas grand-chose à retenir de tout ça à part une vision écoeurante d’une Espagne qui n’existe même plus. Hors sujet
face à son Histoire, Balada Triste est un exercice vain où des acteurs physiquement répugnants nous crachent leur haine à la gueule. Allant jusqu’au
bout de sa logique grotesque, le film est extrêmement moche surtout lorsqu’il multiplie les ralentis aléatoires et les gros plans monstrueux. Dans le genre ridicule, c’est ce qu’on pouvait faire
de pire (ou de mieux, c’est pareil). Balada triste est une série Z comme on n’en fait plus, typiquement le genre de nanars que Quentin Tarantino va
dénicher dans les vidéo-clubs, les yeux pleins de nostalgie. Et devinez quel réalisateur psychopathe a décerné à ce navet le Lion d’argent du meilleur réalisateur, à la dernière Mostra de
Venise… 

 

Titre VO : Balada Triste de la Trompeta / Pays : Espagne / Durée : 1h47/ Distribué par SND / Interdiction : -12/ Sortie le 22 Juin
2011