FESTIVAL CINÉMA(S) D’IRAN #3 : SÉANCE D’OUVERTURE

Affiche FESTIVAL CINEMAS D'IRAN 2015

Après le succès de ses deux précédentes éditions, le festival Cinéma(s) d’Iran, du nom de l’association qui l’a initiée, rempile pour une troisième année avec une programmation des plus alléchantes. L’évènement,  qui se déroule au Nouvel Odéon (Paris 75006) du 19 au 30 juin, mais également dans quelques salles de la région parisienne*, s’organise autour de deux axes majeurs : un cycle sur la guerre Iran-Irak et une rétrospective du réalisateur Kianoush Ayari, venu spécialement d’Iran pour l’occasion. Le festival permet ainsi au public de se plonger dans l’histoire récente de l’Iran et de rendre hommage à ceux qui tentent d’en préserver la mémoire à travers le cinéma. Outre cette passionnante plongée historique, la programmation offre un large panorama du cinéma iranien contemporain avec une sélection de courts et de longs-métrages inédits. Lors de la soirée d’ouverture, le critique Bamchade Pourvali et le réalisateur Nader Takmil Homayoun ont présenté cette édition en quelques chiffres : 44 films sur 12 jours, tous sous-titrés en français, parmi lesquels 34 inédits, et 9 réalisateurs venus d’Iran pour accompagner leurs films. Les organisateurs ont tenu à mentionner l’implication de la Cinémathèque de Téhéran dans la restauration des films de Kianoush Ayari et du cycle Iran-Irak. Ils ont également évoqué leur volonté d’étendre le festival à toute la France pour de prochaines éditions. Enfin, Bamchade Pourvali et Nader Takmil Homayoun ont insisté sur l’importance des courts et moyens métrages de la sélection permettant de découvrir la nouvelle scène iranienne. Cette soirée a été l’occasion d’une première rencontre, avant sa master class, avec Kianoush Ayari, cinéaste rare qui a marqué toute une génération de cinéphiles et de réalisateurs en Iran, et de découvrir Au-delà du feu (1986), l’un de ses films de référence. 

Programme complet de Cinéma(s) d’Iran #3 : http://www.cinemasdiran.fr/festival-3/

 

*L’Utopia de Saint-Ouen-l’Aumône consacrera quelques jours de juin au festival, tandis que le Méliès de Montreuil et le Studio d’Aubervilliers y reviendront en septembre

Publicités