Archives d’Auteur

LE SOMMEIL D’OR de Davy Chou (2012)

Il faut aller voir Le Sommeil d’or. D’abord par ce qu’il est mal distribué comme le sont souvent les documentaires (4 copies en France dont 2 à Paris lors de sa première semaine de… Lire la suite

CAPTIVE de Brillante Mendoza (2012)

En 2001, sur l’île de Palawan aux Philippines, des touristes et des travailleurs humanitaires sont pris en otages par Abu Sayyaf, un groupe islamiste proche d’Al-Qaïda. Certains seront libérés immédiatement après le paiement… Lire la suite

COMPLIANCE de Craig Zobel (2012)

Jusqu’où peut mener notre stricte obéissance aux ordres ? Savons-nous faire la part des choses entre le devoir et le bon sens ? Ce sont quelques unes des questions posées par le film de Craig… Lire la suite

THE WE AND THE I de Michel Gondry (2012)

Présenté cette année à la Quinzaine des réalisateurs et récompensé au dernier festival américain de Deauville (prix de la critique internationale), The We and the I s’annonce déjà comme la tornade cinématographique de la rentrée.… Lire la suite

KILLER JOE & WRONG, DEUX VISIONS DE L’ABSURDE

       Cette semaine, le cinéma oppose frontalement deux visions de l’absurde et par la même occasion deux manières antinomiques de faire des films. D’un côté, Wrong de Quentin Dupieux, qui poursuit, après… Lire la suite

LA MAMAN ET LA PUTAIN de Jean Eustache (1973)

L’énigme Jean Eustache Essayer de percer le mystère Jean Eustache… Une véritable gageure tant l’œuvre et la vie du cinéaste ont subi les épreuves du temps et de l’oubli. Déjà de son vivant,… Lire la suite

CHARLES, MORT OU VIF d’Alain Tanner (1969)

Galvanisé par la fièvre soixante-huitarde parisienne, le cinéaste suisse Alain Tanner signe en 1969 l’une des œuvres les plus radicales de son époque. Avant cette première fiction qui lui vaudra le Leopard d’or… Lire la suite

LOLA de Jacques Demy (1961)

Revoir Lola sur grand écran c’est revivre presque instantanément l’effervescence qui a animé le cinéma français des années 60. Avec sa joyeuse gravité et son mouvement perpétuel, le premier film de Jacques Demy… Lire la suite

LAURENCE ANYWAYS de Xavier Dolan (2012)

Hystérique, bavard, maniéré, démonstratif. En quelques minutes, il est facile d’attaquer Laurence Anyways et le style pompeux de Xavier Dolan. Facile de s’agacer de sa prétention filmique et de sa jeunesse arrogante (23… Lire la suite